Archives

« Et si c’était vrai », Marc Lévy

Tu veux comprendre ce qu’est une année de vie : pose la question à un étudiant qui vient de rater son examen de fin d’année. Un mois de vie : parles-en à une mère qui vient de mettre au monde un enfant prématuré et qui attend qu’il sorte de sa couveuse pour pouvoir le serrer dans ses bras, sain et sauf. Une semaine : interroge un homme qui travaille dans une usine ou dans une mine pour nourrir sa famille. Un jour : demande à deux amoureux transis qui attendent de se retrouver. Une heure : un claustrophobe coincé dans un ascenseur en panne. Une seconde : regarde l’expression d’un homme qui vient d’échapper à un accident de voiture. Et un millième de seconde : demande à l’athlète qui vient de gagner la médaille d’argent aux Jeux Olympiques, et non la médaille d’or pour laquelle il s’était entraîné toute sa vie.

tumblr_mx6viiRvSa1t2fpsto1_500

Publicités

Renaud, Mistral gagnant

A m’asseoir sur un banc cinq minutes avec toi et regarder les gens tant qu’y en a. Te parler du bon temps qu’est mort ou qui r’viendra, en serrant dans ma main tes p’tits doigts. Puis donner à bouffer à des pigeons idiots , Leur filer des coups d’pieds pour de faux. Et entendre ton rire qui lézarde les murs, qui sait surtout guérir mes blessures. Te raconter un peu comment j’étais mino, les bonbecs fabuleux qu’on piquait chez l’ marchand, car-en-sac et Minto, caramel à un franc. Et les mistrals gagnants. A r’marcher sous la pluie cinq minutes avec toi , Et regarder la vie tant qu’y en a. Te raconter la Terre en te bouffant des yeux , Te parler de ta mère , un p’tit peu . Et sauter dans les flaques pour la faire râler, bousiller nos godasses et s’ marrer. Et entendre ton rire comme on entend la mer, s’arrêter, repartir en arrière. Te raconter surtout les carambars d’antan et les cocos bohères. Et les vrais roudoudous qui nous coupaient les lèvres et nous niquaient les dents.. Et les mistrals gagnants. A m’asseoir sur un banc cinq minutes avec toi, et regarder le soleil qui s’en va. Te parler du bon temps qu’est mort et je m’en fou, te dire que les méchants c’est pas nous. Que si moi je suis barge, ce n’est que de tes yeux, car ils ont l’avantage d’être deux. Et entendre ton rire s’envoler aussi haut que s’envolent les cris des oiseaux. Te raconter enfin qu’il faut aimer la vie, et l’aimer même si le temps est assassin et emporte avec lui les rires des enfants…

Et les mistrals gagnants, et les mistrals gagnants…

Mon Amour et moi ♥

Les raisons pour lesquelles le train n’est pas mon moyen de transport préféré…

J’ai pas mal de choses à raconter en ce moment. J’ai pris mon rôle de lycéenne (encore une année) très à cœur dernièrement. Tellement à coeur que les heures de colles se sont enchaînées (dans cette école on est collées une demie heure tous les lundi, ça va encore j’ai envie de dire y a pire). Sauf quand vous savez que vous finissez votre colle a 17h30 et que le train le plus proche de cette heure là est à 17h31. La gare à beau être près de l’école, une minute pour aller jusqu’au quai N°4 avec les valises et tout le toutim c’est pas faisable et ce pour n’importe qui. Donc on reste, on attend à la gare une fois sortie du lycée. On attend jusqu’à 18h35 que notre prochain train arrive… Donc on poirote, on révise, on tourne en rond, on fume des clopes à la pelle et on se fait chier. Quand le train arrive, ça fait déjà un bon bout de temps qu’on est déjà sur le quai à se geler les oignons, quand on monte dans le train, on attend encore trois plombes et là vous voyez des gens sortis de films d’horreur se placer à côté de vous et qui puent la vinasse à 20 mètres alors que forcément bah dans le train à cette heure là y a de la place partout !

Bah non, les gens décident de vous faire chier et en plus ils viennent discuter enfin essayer de taper la discussion jusqu’à ce que (oui parce que moi j’suis méchante hein j’fais pas les choses à moitié) vous sortiez vos écouteurs, les vissiez dans vos oreilles en aillant le sourire du style « Ferme ta gueule j’ai pas envie de parler ». Et même quand vous leur dites que vous avez un copain et qu’ils vous répondent « j’suis pas jaloux » on a envie de leur coller des claques pour leur dire « toi non mais lui si et moi j’suis pas une poupée gonflable pauvre con et si je t’ai dis ça c’est EXCLUSIVEMENT pour que tu me lâches la grappe bordel! »… Mais non, t’es encore trop gentille alors tu le laisse parler et au pire, tu changes de place. Bah nan il te suis, alors tu t’énerves et là tu pète un câble, tout le monde te regarde et lui fais genre « mais j’ai rien fais pourquoi elle m’agresse cette folle ».

Je crois sincèrement que ça m’exaspère autant que les gens qui se parfument (le pire c’est Chanel N°5 et Shalimar de Guerlain). Mais qui se parfument à mort juste avant de rentrer dans le train, histoire de biieeeeeeeeeen faire chier les gens, de bien leur prendre la tête le matin à 7h. Alors je sais que je bosse dans le monde de l’esthétique et que je sens des parfums toute la journée, des crèmes et tout ça. Mais putain y a un moment où j’aime bien respirer sans sentir le néroli, le jasmin, la rose, la cerise noire, le thé fumé et j’en passe. C’est DÉSAGRÉABLE de sentir quelqu’un qui cocotte le matin à 7h quand on saute dans le train. Alors pitié, prenez votre parfum ou juste un échantillon avec vous et parfumez-vous en sortant, pitié! Je sais que certains diront  » ouais mais j’ai pas le temps en sortant du train ». Perso j’ai bien souvent une valise et deux gros sacs, j’arrive encore à fumer et à me parfumer en allant jusqu’à mon école qui est au bout de la rue, donc c’est faisable. Tout est une histoire d’organisation…

Un autre truc énervant dans le train… Mais là je crois que ça dépasse même mon seuil de tolérance… Ce sont les gens qui téléphonent dans le train mais qui se croient genre… tout seuls dans le train. Genre les gens qui mettent le haut parleur. La dernière fois j’ai agressé un petit jeune qui devait avoir quoi, allez 15-16 ans en lui disant que sa vie personnelle on en avait rien à carrer, que les gens dans le train aimeraient, pour la plupart après la journée de boulot, bien avoir la paix et un minimum de calme et que si il arrêtait pas son zouf, j’lui faisait bouffer son téléphone par le zocock sans y mettre de tact… Non, je ne suis pas méchante, mais putain arrêtez de nous faire chier à parler comme si la personne était à l’autre bout du train et que vous aviez du mal à vous faire entendre, vous êtes pas obligés de faire partager votre vie à tout le train (surtout quand c’est des trains de une seule voiture et que le moindre bruit s’entend partout).

Un autre truc chiant, mais là c’est pas de la faute des gens : les enfants qui pleurent toutes les larmes de leur petit corps. Avant, j’aurai pété un câble très sérieusement en gueulant « elle peut pas faire taire son moufflet elle ». Mais quand on a un enfant à la maison (mon neveu en l’occurrence) et qu’il pète des câbles à ce que l’on ne puisse plus l’arrêter, on comprend très vite que les mères sont gênées et que ça ne sert à rien d’en rajouter une couche en les stressant encore plus. Oui parce qu’un bébé c’est stressant, ça gueule souvent et c’est inconsolable quand on lui refuse les petits Lu… Donc en général, on est conciliante, on visse ses écouteurs dans ses petites esgourdes et on écoute de la musique si vraiment ça devient insupportable.

Il y a aussi celui qui vient tout le temps vous gratter des sous… Exemple un gars vient me voir un jeudi en me demandant « Excuse-moi, t’as pas 2€? ». Déjà pour moi avant de gratter le pognon y a bonjour et s’il-vous-plaît en général, j’aime bien c’est sympa aussi la politesse parfois même si notre interlocuteur va se voir essuyer un refus. Alors la phrase que je sors souvent c’est « C’est la fin du mois ». Ça marche toujours, puisque personne n’a sa paye ou autre au même moment dans le mois. Le même loustique vient me revoir une semaine après avec la même question, donc je lui ai fais la réflexion comme suit : « Alors déjà BONJOUR! Ensuite j’aurai aimé un s’il-te-plaît à la fin de phrase. Troisièmement, non j’ai toujours pas de sous et je sais que je suis estampillée au nom d’une école privée, c’est pas pour autant que j’ai du pognon. Et quatrièmement, tu m’as déjà fais le coup la semaine dernière. Et puis j’vois que t’as un pétard à la main, alors si t’as pas de sous, arrête de fumer ça te fera des économies et tu seras plus obligé de faire la manche comme un clochard. Bonne soirée ». Et là le gars s’en va tout choqué en se retournant et en te regardant de travers… Au pire tu t’en fous quoi, t’as eu raison de l’envoyer bouler!

Ah et pour en revenir à une autre sorte de gens… Y a les mecs pires que chelous qui essaie de te vendre leur came. Alors là c’est mythique. Parce que déjà ce qu’ils te vendent quand tu t’y connais un minimum (oui l’adolescence, ça fonde des bases), bah c’est de la merde tout simplement. Ensuite tu leur dis « Non merci, j’ai arrêté y a longtemps j’ai plus besoin de cette merde ». Donc tu te retrouvais juste avec du shit en proposition et après il finit par te proposer de la coke et quand tu regardes les bras du gars… C’est MORT, c’est Requiem for a Dream en live, l’horreur du drogué, les veines apparentes et les trous dans les bras, et là tu te casses parce que t’es une nana qui psychote vachement dans sa tête donc tu te dis « ça se trouve le mec va sortir une seringue de je sais pas quoi de sa poche, me la planter dans le cou ou autre et m’injecter sa saloperie, je vais faire une overdose sans m’être droguée solo, je vais finir dans le coma, tout le monde va se demander pourquoi j’ai fais ça alors que c’est pas de ma faute et…. » STOP! C’est bon là, ça suffit les conneries, alors en général, tu prends ta valise et tes deux sacs et tu bouge de place parce que tu psychote de trop et c’est pas bon pour l’état mental.

Enfin voilà, je crois que j’ai à peu près fais le tour de tous les loustiques bizarres (ou non) qu’on peut croiser dans le train… J’en ai sans aucun doute oublié mais bon, la liste est infinie et on peut s’attendre à n’importe quoi, mais c’est pas mal comme occupation d’envoyer chier les gens…

tumblr_mv0hx9kKKi1s0f1iio1_500

Vie en communauté

On parlera de pire qu’une leçon de vie à partir d’ici. De choses incompréhensible. Surtout du rapport à la vie en communauté, parce que ça, et comme tout le monde le sait, on vit en communauté. Les gens veulent vivre en communauté, mais tout seuls dans leur coin. Alors beaucoup de choses que pas grand monde ne comprend, c’est que quand on vit en communauté, je parle ici de plusieurs personnes sous un même toit. Il est normal que par exemple, trois couples à conditions salariales égales donnent la même chose du point de vue de par exemple le loyer, la nourriture et tout cela. Est donc incompréhensible le fait que certains donnent des parts de plus que les autres. C’est dérangeant, et après on entend les gens dans ces cas-là dire « tout le monde paye la même chose ». Mais non ! Non, tout le monde ne paye pas la même chose, il y a bien souvent une différence de 500 ou 600€ entre ce que donne un couple et ce que donne l’autre pour un même loyer et les mêmes charges. Bref, les gens sont bien obligés de payer pour que les autres puissent bouffer, et pas que de la merde, par ailleurs. Je ne comprends pas pourquoi les gens disent vouloir vivre en communauté et ils restent là parce que finalement ils n’ont pas le choix, parce que tout le monde leur paye tout sans qu’eux ne déboursent grand chose. Mais bon, le savoir vivre, ça ne s’arrête pas juste là, ça s’arrête aussi au partage. Parce que pendant que certains mangent des carottes râpées, y en a d’autres qui mangent des gâteaux et des verrines au chocolat. Bref… Passons.

Rose.

Polychrome.

Avant toute chose, si j’voulais un métier créatif, c’était pour m’envoler et laisser planer mon imagination dans les couleurs de l’arc en ciel et au milieu des odeurs poudrées.

Rose.